Skip to navigation – Site map
Analyses bibliographiques

G. Francequin. Le vêtement de travail, une deuxième peau

Paris: Éditions Érès
Nathalie Rousset
p. 262-263
Bibliographical reference

Paris: Éditions Érès

Full text

1L’auteure de ce livre a souhaité nous montrer les incidences identitaires du vêtement de travail sur le sujet. Pour ce faire, Ginette Francequin a recueilli pendant plus de trois années des entretiens auprès de diverses populations de travail: pompiers, infirmières, avocats, bouchers, gendarmes (artisans, cadres, ouvriers...).

2Une des impressions maîtresse qui se dégage de cette rédaction et de ces témoignages illustrerait la thèse «qu’un vêtement de travail serait porteur de changement identitaire» du fait des valeurs communes et partagées qu’il véhicule, jusqu’à créer un collectif de métier.

3Cet ouvrage fait ressortir les significations sociales que le vêtement de travail nous transmet au travers ses étoffes, couleurs, formes, époques... Ses principaux apports sont 1) de décrire les composantes du phénomène «vêtement de travail», 2) de comprendre les relations entre l’individu et son métier après l’avoir endossé, 3) d’exprimer ses fonctions dans le contexte du début du XXIe siècle.

4Il nous montre comment le vêtement a un rôle qui impose «ordre, autorité, hiérarchie».

5L’auteure ne s’est ainsi pas contentée d’expliquer le vêtement de travail en tant que tel, mais s’est attachée à reconstituer avec minutie l’historique du métier au cas par cas. Nous apprenons, par exemple, que l’Église a transformé la soutane en habit de Clergyman (pantalon, veste et petite croix sur le revers...) afin d’aller vers les personnes, ou encore, que les uniformes des militaires ont pour fonction d’unir pour séparer.

6Au fil des nombreux entretiens nous apprenons que les uniformes ou vêtements de travail ne cessent d’être modifiés, adaptés aux évolutions des métiers, des morphologies, des innovations techniques, ou des réglementations françaises et européennes. Aujourd’hui ils tiennent également compte des doléances, des utilisateurs.

7Le vêtement de travail est un support d’interactions, de représentations symboliques (pompiers, infirmières, prêtres...), mais aussi de représentations langagières: citons ces expressions marquant «du sens dans le travail» comme «y laisser sa chemise», «changer d’idée comme de chemise»...

8Aujourd’hui normé par un fonctionnement social dans les entreprises, le vêtement de travail permet d’établir des liens entre personnes et donc la formation d’une identité individuelle et collective.

9L’auteur souligne que notre premier vêtement est notre peau: les traces sensorielles tactiles qui s’y sont déposées depuis l’enfance donneront (ou non) des sensations de sécurité au travers un habit pratique plein de symbolisme pour nous amener à un habit devenant un langage professionnel.

10Ce Moi-Peau maltraité par le groupe nous rappelle que: «les critères de beauté et de laideur ne sont jamais ceux d’un individu isolé, mais ceux d’un groupe».

11L’intérêt du livre est qu’il créé du sens en reliant désirs et rejets, affects à propos d’anecdotes, de souvenirs liés au vêtement de travail et aux gestes de métiers, en tenant compte de l’âge, du sexe et des conditions sociales pour chaque milieu professionnel. L’auteure ne manque pas de souligner qu’il peut y avoir des pertes de repères quant au statut ou à la fonction du vêtement. Le XXIe siècle donne ainsi le jour à un nouvel enjeu lié au vêtement de travail: la prévention.

12Nous conclurons en citant l’auteur: «Sous l’habit de travail et dans le travail, vit la personne».

Top of page

References

Bibliographical reference

Nathalie Rousset, « G. Francequin. Le vêtement de travail, une deuxième peau », L'orientation scolaire et professionnelle, 38/2 | 2009, 262-263.

Electronic reference

Nathalie Rousset, « G. Francequin. Le vêtement de travail, une deuxième peau », L'orientation scolaire et professionnelle [Online], 38/2 | 2009, Online since 08 December 2009, connection on 27 April 2017. URL : http://osp.revues.org/1932

Top of page

About the author

Nathalie Rousset

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Cnam Inetop - Formation et recherche en orientation
  • Revues.org