Skip to navigation – Site map
Analyses bibliographiques

M. Zavalloni. Ego-écologie et identité : une approche naturaliste

Paris : Presses universitaires de France
Isabelle Pété
p. 575-576
Bibliographical reference

Paris : Presses universitaires de France

Full text

1Cet ouvrage est une invitation à faire de la psychologie d’une manière différente. La question de l’identité est au coeur des recherches de Marisa Zavalloni, professeure de psychologie à l’université de Montréal de 1975 à 2005, dont la particularité est d’offrir une méthode concrète – l’égo-écologie – pour l’appréhender dans sa complexité et sa réalité. Dans celle-ci, les mots y ont une importance capitale : ils permettent de décrire et d’analyser les processus identitaires en restant au plus près de l’expérience vécue du sujet. En effet, comment déceler, derrière des discours diversifiés, ce que Marisa Zavalloni nomme des principes créateurs et régulateurs, et comment découvrir en partie le code psychologique de notre être au monde ? L’égo-écologie s’intéresse ainsi à la dimension créative du discours et à la question du sens des mots. C’est en cheminant à travers les mots et en les déployant que l’on va essayer de repérer la construction du sens.

2L’ouvrage s’organise en deux parties principales. La première est consacrée aux développements théoriques et méthodologiques de l’égo-écologie, à son articulation dans le champ psychologique et à sa différenciation de la psychologie traditionnelle. En remplaçant la mise en variables et les construits hypothétiques, outils ordinaires de la psychologie, par des mots concrets et des discours véritables, Zavalloni poursuit l’objectif de développer une psychologie de la conscience et du vivant.

3À cette fin, la méthode IMIS (l’investigateur multistade de l’identité sociale), que le lecteur pourra découvrir d’une manière approfondie (et dans sa présentation la plus récente) a été développée. Elle permet d’accéder au système identitaire à partir de l’analyse du discours. En d’autres termes, elle permet d’observer concrètement comment des représentations sociales – celles qui touchent au domaine du Soi, d’Alter et de la Société – deviennent des mots identitaires.

4Cette méthode a évolué au fil du temps, grâce à l’étude de centaines d’entretiens. Tout en gardant les phases préliminaires quantitatives, elle donne la possibilité de cerner la structure et la dynamique cognitive et affective opératoire d’une personne à partir d’une approche expérimentale de type idiographique. Son point de départ est de considérer l’individu dans son rapport au monde, comme situé dans une matrice sociale constituée par les différents groupes auxquels il appartient. Chaque personne possède un répertoire, sorte de dictionnaire à sa disposition pour encoder et décoder la réalité, et c’est à partir de ce répertoire que se déploie, étape par étape, à travers des questions ciblées, la méthode dialogique : l’analyse psycho-contextuelle.

5Quatre phases se succèdent : le répertoire sémantique de l’identité et de l’altérité ; l’espace élémentaire de l’identité, égomorphisme et opposition binaire ; l’émergence du circuit affectif-représentationnel ou complexe identitaire dont l’intérêt – majeur – représente pour Marisa Zavalloni une avancée cruciale dans la compréhension du système identitaire. Il est décrit comme une unité dynamique d’un système de mémoire spécifique au système identitaire appelé mémoire é-motionnelle, qui peut s’imaginer comme une spirale s’agrandissant avec le temps. La présentation des caractéristiques opératoires de cette mémoire é-motionnelle est la contribution essentielle de cet ouvrage. La dynamique socio-motivationnelle, dernière étape, clôt la démarche par la mise en relation des mots identitaires constituant les noyaux dynamiques socio-motivationnels.Cette partie permet d’explorer en profondeur l’identité d’une personne.

6L’application de cette méthode est richement illustrée par l’analyse de plusieurs entretiens menés notamment auprès de la philosophe américaine Mary Daly. On perçoit ainsi l’évolution subtile du sens que peut prendre le mot « aventureux » en dépit des énormes différences dans le contenu des narrations.

7La deuxième partie termine l’ouvrage par d’autres exemples de mises en œuvre de cette méthode visant à en montrer la validité et la richesse. Des œuvres littéraires et philosophiques de créateurs tels que Saint Paul, les romantiques allemands, Nietzsche, ou Sartre sont analysées. Ainsi, dans des textes produits à des périodes différentes de la vie de ces auteurs, le même mot réapparaît dans toutes les dimensions du circuit affectif-représentationnel identifiées. Marisa Zavalloni démontre comment des mots-clés s’enracinent dans tout un circuit identitaire et peuvent être considérés comme des mots identitaires renvoyant à l’histoire personnelle et collective, à une construction de la réalité, des valeurs et projets.

8Cette approche a été développée pour explorer la structure identitaire. L’originalité est d’avoir déplacé la question « Qui suis-je ? », souvent posée pour décrire l’identité en psychologie, aux questions « Nous les… nous sommes ?… » et puis « Eux les… ils sont ?… » – des questions qui induisent des réponses se révélant riches en informations pour comprendre le fonctionnement du système identitaire. De nombreuses recherches sont actuellement menées dans cette perspective égo-écologique. Notons, par exemple, les travaux d’Anne-Marie Costalat-Founeau sur des thèmes variés tels que l’identité et l’ethnicité ou le système capacitaire.

Top of page

References

Bibliographical reference

Isabelle Pété, « M. Zavalloni. Ego-écologie et identité : une approche naturaliste », L'orientation scolaire et professionnelle, 38/4 | 2009, 575-576.

Electronic reference

Isabelle Pété, « M. Zavalloni. Ego-écologie et identité : une approche naturaliste », L'orientation scolaire et professionnelle [Online], 38/4 | 2009, Online since 08 December 2009, connection on 30 March 2017. URL : http://osp.revues.org/2368

Top of page

About the author

Isabelle Pété

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Cnam Inetop - Formation et recherche en orientation
  • Revues.org