Skip to navigation – Site map
Analyses bibliographiques

C. Lemoine. Psychologie dans le travail et les organisations

Paris : Dunod
Pierre-Henri François
p. 734-735
Bibliographical reference

Paris : Dunod (collection « Les Topos »)

Full text

1Le texte de Claude Lemoine se prête à au moins deux niveaux de lecture, informatif et réflexif. Écrit dans un style très accessible et vivant, il convient parfaitement au lecteur novice qui souhaite s’initier à la psychologie du travail et des organisations. Le lecteur déjà informé y trouvera un point de vue original et fédérateur sur ce secteur d’activités du psychologue.

2C’est un pari difficile de couvrir ce champ de la psychologie dans le volume restreint de la collection. Claude Lemoine y parvient en préférant la problématisation à l’exposé didactique. Les éléments nécessaires à la compréhension sont présentés (en privilégiant les références bibliographiques récentes) et on arrive rapidement aux questions auxquelles sont confrontés les acteurs organisationnels de nos jours. Le lecteur n’est jamais prisonnier d’un système de pensée, ce qui ne veut pas dire que l’auteur ne prend pas parti mais qu’il présente différentes facettes des situations traitées. C’est l’occasion pour l’étudiant d’entrer de plein pied dans les débats et les enjeux d’aujourd’hui et donc d’y trouver une motivation à apprendre davantage. Le lecteur avisé reconnaît avec intérêt le regard porté sur ces sujets par un enseignant-chercheur foncièrement concerné par le terrain, on le devine, tant par goût que par les responsabilités qu’il occupe.

3Les cinq chapitres du livre abordent, selon le cas, des thèmes classiques avec leurs prolongements actuels ou des problématiques nouvelles. Le chapitre 1, intitulé « La personne et le travail », traite de l’orientation continue, du bilan de compétences, des représentations, valeurs de travail, motivation et implication, de l’identité professionnelle. « Les salariés dans l’organisation » sont l’objet du chapitre 2, abordé sous l’angle de l’organisation comme système, de l’autorité, des pouvoirs, et de l’emprise, de la logique des compétences et de la formation professionnelle, des équipes de travail et de l’évaluation. Dans le chapitre 3, « Les conditions du travail : contraintes et développement » comportent les thèmes de l’analyse du travail, risques et prévention, du stress et du mal-être, de la qualité de vie au travail, des populations en difficulté. Le chapitre 4, « Les voies d’évolution récentes et nouvelles problématiques », consacre ses pages aux nouveaux métiers et au néo-taylorisme, aux créations d’entreprises, à l’accueil et services aux clients ainsi qu’à une interrogation sur l’émergence d’un autre rapport au travail. Le chapitre 5 situe « Le conseil et l’intervention : méthodes et déontologie » notamment selon la perspective de l’emprise analytique et sur les axes de l’insertion de l’observation et des enjeux perçus, de la place du psychologue dans le conseil, de la déontologie et de la participation des intéressés, de l’interdisciplinarité.

4En fonction de ses propres centres d’intérêt, on trouve au fil des chapitres des idées éclairantes et/ou à méditer, souvent novatrices. Sur les pratiques des psychologues par exemple, avec l’encouragement à une utilisation revisitée des tests faisant une place privilégiée à l’appropriation de la méthode par l’usager. Sur les pratiques d’évaluation dans les organisations : pourquoi ne pas concevoir des dispositifs où les critères d’évaluation sont clairement annoncés aux évalués ? Sur le plan du management des ressources humaines : on revient de l’idée que qualité du produit va généralement de pair avec qualité de vie de travail. Plus globalement, la psychologie dans le travail et les organisations porte en elle-même les germes de son développement car c’est, pour une part importante, dans la recherche en interaction avec les situations quotidiennes que s’élaborent les connaissances dont elle se nourrit. Il est clair, à la lecture de cet ouvrage, qu’il s’agit bien d’un domaine à part entière de la psychologie. C’est finalement à une définition avancée de l’activité scientifique en sciences humaines que nous invite l’auteur après avoir montré au fil des pages combien le travail des psychologues peut y contribuer.

Top of page

References

Bibliographical reference

Pierre-Henri François, « C. Lemoine. Psychologie dans le travail et les organisations », L'orientation scolaire et professionnelle, 32/4 | 2003, 734-735.

Electronic reference

Pierre-Henri François, « C. Lemoine. Psychologie dans le travail et les organisations », L'orientation scolaire et professionnelle [Online], 32/4 | 2003, Online since 26 May 2010, connection on 20 July 2017. URL : http://osp.revues.org/2677

Top of page

About the author

Pierre-Henri François

By this author

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Cnam Inetop - Formation et recherche en orientation
  • Revues.org