Skip to navigation – Site map

Diversité des pratiques tutorales des artisans maîtres d’apprentissage : le cas du recrutement et de la formation des apprentis de niveau V

Diversity of tutorship practices of the apprenticeship master craftsmen: recruitment and training of GCSE level apprentices
Frédéric Fourchard, Amélie Courtinat-Camps, Sandrine Croity-Belz and Valérie Capdevielle-Mougnibas

Abstracts

This paper aims both to study the reasons why apprenticeship masters recruit apprentices and to identify the diversity of tutorship practices implemented in selection and training. The empirical study of 285 apprenticeship masters shows that if a recruitment goal is to develop a skilled workforce, it also responds to patterns of transmission of the craft to younger generations. These results confirm that companies have various forms of tutorship practices in reception conditions and different modes of socialization.

Top of page

Excerpt

Full text document will be published online on September 2018.

Outline

Introduction
Problématique et hypothèses
Méthode
Participants et procédure de recueil des données
Instruments
Les raisons de recrutement d’un apprenti
Les pratiques tutorales de sélection et de formation
Modes d’analyse
Résultats
Raisons de recrutement d’un apprenti de niveau V
Recrutement et logique socio-économique de l’entreprise
Les raisons « altruistes » dans le recrutement des apprentis
Les raisons du recrutement centrées sur la transmission du métier et le développement personnel et professionnel du MA
Les motifs secondaires qui amènent le MA à recruter
Présentation de la typologie des « pratiques tutorales déclarées »
Relations entre raisons de recrutement et pratiques tutorales
Discussion
Conclusion

First lines

Introduction

En France, malgré la mise en place de politiques publiques fortement incitatives (quota de 4 % d’alternants dans les entreprises de plus de 250 salariés, primes à l’embauche, crédit d’impôt, exonération totale des charges sociales, exonération partielle des charges fiscales, etc.), la participation des entreprises au développement des formations par apprentissage reste limitée. Il s’agit principalement d’entreprises de moins de 50 salariés qui enregistrent 74 % des contrats d’apprentissage (Dares, 2015) (voir tableau 1).

Parmi elles, les très petites et moyennes entreprises (TPE) dont l’artisanat traditionnel est le plus représentatif jouent un rôle considérable notamment dans le bâtiment, les métiers de bouche, l’hôtellerie-restauration et les services aux particuliers. Elles ont accueilli en 2014 près de 53 % des apprentis (Dares, 2015). Si les artisans ont toujours existé, ils occupent aujourd’hui une position très spécifique dans l’espace social contemporain (Zarca, ...

Top of page

References

Electronic reference

Frédéric Fourchard, Amélie Courtinat-Camps, Sandrine Croity-Belz and Valérie Capdevielle-Mougnibas, « Diversité des pratiques tutorales des artisans maîtres d’apprentissage : le cas du recrutement et de la formation des apprentis de niveau V », L'orientation scolaire et professionnelle [Online], 44/3 | 2015, Online since 15 September 2018, connection on 26 March 2017. URL : http://osp.revues.org/4611 ; DOI : 10.4000/osp.4611

Top of page

About the authors

Frédéric Fourchard

est Maître de conférences, CUFR JF CHAMPOLLION, Albi. Membre du Laboratoire Psychologie du Développement et Processus de Socialisation, PDPS – EA 1697, Université Toulouse 2 Jean Jaurès. Thèmes de recherche : construction identitaire à l’adolescence, représentations des adolescents en formation professionnelle initiale, citoyenneté, socialisation scolaire et professionnelle à l’adolescence. Contact : CUFR JF CHAMPOLLION, Place de Verdun, 81000 Albi. Courriel : frederic.fourchard@univ-jfc.fr

Amélie Courtinat-Camps

est Maîtresse de conférences, Université de Toulouse 2 - Jean Jaurès. Membre du Laboratoire Psychologie du Développement et Processus de Socialisation. Thèmes de recherche : conditions de vie et de réussite des élèves de la formation professionnelle initiale, élèves à besoins éducatifs spécifiques, haut potentiel intellectuel, rapport au savoir et le sens de l’expérience scolaire. Contact : Université Toulouse 2 Jean Jaurès, 5, Allée Antonio Machado, 31058 Toulouse, Cedex 09. Courriel : courtina@univ-tlse2.fr

By this author

Sandrine Croity-Belz

est Professeure des Universités, Université de Toulouse 2 - Jean Jaurès. Membre du Laboratoire Psychologie du Développement et Processus de Socialisation. Thèmes de recherche : transitions professionnelles, socialisation organisationnelle, orientation et la formation tout au long de la vie, insertion des femmes dans des métiers dits masculins. Courriel : scroity@univ-tlse2.fr

By this author

Valérie Capdevielle-Mougnibas

est Maîtresse de conférences, Université de Toulouse 2 - Jean Jaurès. Membre du Laboratoire Psychologie du Développement et Processus de Socialisation. Thèmes de recherche : conditions de vie et de réussite des élèves de la formation professionnelle initiale, rapport au savoir, socialisation à l’adolescence. Courriel : capdevie@univ-tlse2.fr

By this author

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Cnam Inetop - Formation et recherche en orientation
  • Revues.org